jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

MOCTAR SOURANG COORDONNATEUR DU FNR: «C’est nous-mêmes de l’opposition qui avions demandé que le report soit encadré»



MOCTAR SOURANG COORDONNATEUR DU FNR: «C’est nous-mêmes de l’opposition qui avions demandé que le report soit encadré»
 
Moctar Sourang, le coordonnateur du Front national de résistance qui regroupe une bonne frange de l’opposition participant au dialogue, estime que le gouvernement se doit de hâter le pas et d’aller vers l’installation de Famara Ibrahima Sagna pour permettre l’organisation des élections avant le mois de mars 2021.
 
 
Une partie de l’opposition applaudit des deux mains. C’est même, d’après le coordonnateur du Front national de résistance, une de leurs revendications qui a été satisfaite par le gouvernement, en décidant d’arrêter une date pour l’organisation des élections municipales et départementales. Tout de même, Moctar Sourang, au téléphone avec «Les Échos», dit que l’Etat doit faire plus, pour permettre d’organiser les élections dans les plus brefs délais. «C’est nous-mêmes de l’opposition qui avions demandé que le report soit encadré. Nous avions demandé que le fichier soit audité et que le processus soit évalué. Que les élections présidentielles soient évaluées et pour cela, il fallait nécessairement qu’on prenne des cabinets indépendants. Il fallait lancer une manifestation d’intérêt et c’est le président Famara Ibrahima Sagna qui peut le faire, mais malheureusement, il n’est pas encore installé», a dit Sourang. Pour ajouter : «lors de la dernière réunion du Front, nous avions dit qu’il fallait impérativement que les choses soient encadrées. On a dit qu’il fallait des délais et je pense que c’est cela que le gouvernement a fait aujourd’hui en prenant cette mesure». 
Sourang de poursuivre : «mais nous, nous pensons que si les manifestations d’intérêt sont lancées maintenant, les élections peuvent valablement se tenir dans le courant 2020, peut-être fin 2020. On pourrait économiser trois mois au moins par rapport au délai fixé par le gouvernement. Si nous calculons, entre lancer les appels d’offres (deux mois à peu près), les audits (six mois), sans compter une révision exceptionnelle ; c’est peut-être onze mois pour tout. Maintenant, si le président Famara Sagna n’est pas installé et qu’on fasse trainer les choses, on peut même dépasser ce délai. C’est pourquoi il faut que l’on se fixe des limites et des délais. Et ça, c’était une préoccupation de l’opposition». 
De l’avis du coordonnateur du Frn, «c’est à toute la classe politique de travailler à ce que les délais soient réduits. Que les élections se tiennent en 2020 et que c’est faisable. Ce qui est ressorti là, c’était vraiment une demande de l’opposition. L’opposition avait exigé qu’on encadre le report et qu’on ne dise pas qu’on reporte sine die, en attendant que les discussions se terminent. Vraiment ça a été une satisfaction d’une demande de l’opposition. Maintenant, le mois de mars 2021 nous paraît long, il est possible de le réduire si on commence le travail maintenant et ça, ça dépend du pouvoir».
MM
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Supermané

Boomerang: Overdose

Boomerang: Bigophone

boomerang: Mirage

Boomerang: Oser

Boomerang: Courte paille

Boomerang: Jeunes pousses

Boomerang: Transgression

Boomerang: Maldonne

Boomerang: PTB-TER-BRT