jotaay
jotaay

https://www.facebook.com/flyairsenegal
Le meilleur de l'info au sénégal
 Allan Petre, ingénieur à la Nasa à 24 ans: « Mon prochain objectif serait de devenir astronaute »  100 JOURS AU POUVOIR DU NOUVEAU RÉGIME : L’Apr parle de 100 jours de confinement de Diomaye par Sonko et flaire la chasse aux sorcières NOMINATIONS AU MINISTÈRE DE LA SANTÉ  : Le Sames en colère demande des réparations immédiates ANNULATION DU DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE : Politiques, experts parlementaires… analysent le bras de fer entre l’Assemblée nationale et le Premier ministre Abdou Mbow au PM : « Le Sénégal n’est pas une rue publique mais une République » Stratégie de financement ciblé du ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire :  Le ministre Alioune Dione gâte 54 organisations de Bambey et avertit qu’il faudra rembourser jusqu’au dernier centime RENOUVEAU DU PARTENARIAT ENTRE DAKAR ET PARIS : Diomaye et Macron pour un partenariat équilibré au service des intérêts réciproques des deux peuples et fondé sur un respect mutuel RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LA SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL : La dette publique a atteint 80,8% du PIB en 2023, l’accélération des réformes de l’administration fiscale préconisée pour stimuler la mobilisation des recettes intérieures EXCÉDÉS PAR LES AGISSEMENTS D’OUSMANE SONKO : Des compatriotes écrivent au Conseil constitutionnel et leur demandent de constater la démission du Président Bassirou Diomaye Faye CAMP GRATUIT DE LA CHIRURGIE A SICAP MBAO : La cataracte serait la première cause de cécité dans le pays

« Il faut prendre garde car les jeunes…» : le secteur informel avertit Sonko



« Il faut prendre garde car les jeunes…» : le secteur informel avertit Sonko
Cheikh Gawane Wade, coordonnateur de la plateforme des associations du secteur informel (PASI), met les pieds dans le plat. Intervenant, ce lundi, lors de l’ouverture de la deuxième édition du Salon régional de l’entreprenant de Droit Ohada, au ministère de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères, il s’en est pris au Premier ministre Ousmane Sonko, rapporte Source A.

« Il (Sonko) est descendu à Colobane. Il a livré un message d’espoir. Mais, cela ne suffit pas. C’est un simple discours. La preuve : les déguerpissements se poursuivent. D’ailleurs, on n’a pas été invités à la Primature par la suite alors que notre association est présente à Colobane », accuse-t-il avant de marteler :

« On a compris que c’était politique. J’ai vu le député Abass Fall autour mais tous ces gens, qui applaudissaient à Colobane, ne sont pas des marchands ambulants. Ces derniers étaient dans le désarroi. Il ne peut pas dire que ce sont les marchands ambulants qu’il a reçus. C’était typiquement politique. »

Selon le journal, le directeur de cabinet de la ministre Yassine Fall, est intervenu pour calmer le jeu. « Le secteur informel, ce n’est pas seulement les marchands ambulants. Il y a à côté, les menuisiers, les mécaniciens, qui travaillent au même titre que les commerçants et autres artisans », réagit Serigne Dièye.

Me Essoukou Hyacintha Anicha, promotrice de salon, venue à son secours, de renchérir : « Le statut de l'entreprenant regroupe 5 grands secteurs, donc pas seulement les marchands ambulants. On a le secteur civil et professionnel, le secteur commercial - que seulement les gens connaissent - on a le secteur artisanal, agricole et, jusqu'à l'année dernière, on a ajouté le secteur culturel.»

Le Dircab expliquera par la suite que les nouvelles autorités ambitionnent, à travers ce salon, « de fournir aux entrepreneurs du secteur informel des outils nécessaires » pour participer activement au développement. « Les opportunités de ce salon, c'est d'abord faire de Dakar le hub de la politique de participation des entrepreneurs du Secteur informel au développement de l'Afrique, réinventer l'économie africaine en s'appuyant sur le secteur informel, créer un cadre de participation de partenariat régional grâce aux échanges transfronta-liers, doter nos institutions gouvernementales de leviers nécessaires pour développer l'économie endogène», développe-t-il.

Ce qui n’empêche pas Wade de revenir à la charge. «Il faut qu'on s'organise, ensemble, avec l’État pour trouver des pistes de solutions. Nous avons mis en place cette plateforme pour justement avoir un interlocuteur, car l’État ne peut pas parler à tout le monde; il faut d'abord centraliser les forces pour parler avec l’État, défendre les intérêts des travailleurs du secteur informel », suggère le coordonnateur.

Il urge toutefois d’agir, prévient-il : « La situation ne peut pas perdurer, et il faut y prendre garde car les jeunes ne peuvent pas rester sans travailler, si on ne leur propose rien. Il faut que les autorités fassent attention, c'est une bombe à retardement ! Les jeunes sont capables de s'organiser et de vraiment faire face à ce phénomène. Car n'oublions pas que c'est le Premier ministre, Ousmane Sonko, himself (lui-même) qui a appris à la jeunesse de résister pour défendre ses droits. »


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Echos

Bon choix

Calculs

Impatience

Ville d’eau

Chronos

Débats

Oppositions

Le diable est dans le détail

Impulsion



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030