jotaay

FINANCEMENT DU MAGAL DE TOUBA : La proposition osée de 2 milliardaires rejetée par Serigne Bass Abdou Khadre



FINANCEMENT DU MAGAL DE TOUBA : La proposition osée de 2 milliardaires rejetée par Serigne Bass Abdou Khadre

 

 
Financer l’organisation du grand Magal de Touba et avoir la détention exclusive des droits de publicité. C’est la proposition pas du tout «mouridique» faite par deux milliardaires locaux, mais qui a été rejetée par le président du comité d’organisation, Serigne Bass Abdou Khadre.
Deux milliardaires sénégalais ont voulu financer à eux seuls le grand Magal de Touba ! La révélation a été faite mardi par le président du Comité d’organisation et porte-parole du Khalife. Mais ce dernier a tout bonnement décliné l’offre, du fait de la condition posée par les deux milliardaires, loin de faire dans la philanthropie.
«Deux milliardaires sont venus me proposer de financer le Magal. Cela leur coûterait entre 2 et 3 milliards. Mais en échange, ils voulaient détenir exclusivement les droits sur la publicité», a révélé Serigne Bass Abdou Khadre, lors du forum sur les retombées économiques du Magal. Et Serigne Bass qui se garde de citer des noms de s’empresser d’ajouter qu’il a tout bonnement rejeté la proposition. Et pour cause, il affirme : «Financer le Magal de la sorte, que Dieu nous en garde».
Plus de 3 millions de pèlerins et 250 milliards générés annuellement
En outre, à propos des retombées économiques et financières du Magal, le porte-parole du khalife et patron du comité d’organisation note que la commune de Touba, qui est au cœur de l’événement, en bénéficie le moins. Il voudrait que la donne change, à l’instar de ce qu’on voit à La Mecque, qui s’est développée grâce au pèlerinage (hadji). «La mairie ne profite pas du Magal. C’est tout le contraire pour La Mecque qui s’est développée en s’appuyant sur le pèlerinage», a déclaré Serigne Bass.
Qui en appelle à «une meilleure redistribution de ces retombées financières pour permettre à la municipalité d’avoir plus de bénéfices au sortir du Magal». Le Magal draine pas moins de 3 millions de personnes et génère environ 250 milliards, selon le professeur Souleymane Astou Diagne qui conduisait une étude faite par l’université de Bambey sur l’impact et les retombées économiques du Magal.
 
Mbaye THIANDOUM


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Vivier

Attente

Arrosoir

Emulation

Révolution

Mamelles

Remake

Tong-tong

Communiquer

Ubiquité



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030