jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

ABDOUL MBAYE ASSIMILE LE SENEGAL SOUS MACKY SALL A LA «REPUBLIQUE DE NDOUMBÉLANE» : «Au petit-frère le gaz et le pétrole transformés en bijoux de famille… au beau-frère Mansour Faye tous les moyens de la politique sociale»



ABDOUL MBAYE ASSIMILE LE SENEGAL SOUS MACKY SALL A LA «REPUBLIQUE DE NDOUMBÉLANE» : «Au petit-frère le gaz et le pétrole transformés en bijoux de famille… au beau-frère Mansour Faye tous les moyens de la politique sociale»
 Dans un message signé lui-même et posté samedi sur sa page Facebook, Abdoul Mbaye qualifie la suppression du poste de Premier ministre de «fable» et de ruse du chef de l’Etat pour mieux assouvir ses penchants monarchiques sur le pays. Et il en veut pour preuve de cette gestion princière du pays, qui à son avis s’achemine vers un émirat, le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail souligne la part belle faite au frère et au beau-frère du chef de l’Etat dans la gestion des affaires du pays. Abdoul Mbaye n’a pas fait dans la dentelle, en réagissant à l’annonce de la suppression du poste de Premier ministre et à la formation du nouveau gouvernement. Pour lui, la suppression du poste de chef du gouvernement n’est que l’arbre qui cache la forêt de réformes envisagées par Macky Sall, qui voudrait avoir la haute main sur les affaires du pays, même après son départ. Assimilant le pays sous Macky Sall à une «République de Ndoumbélane», où le poste de Premier ministre sera supprimé, «selon les humeurs du prince», le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) note : «pourtant, en le (Premier ministre) choisissant bien transparent, il n’a jamais été encombrant». Mais qu’importe, pour Abdoul Mbaye, car, «après tout, souligne-t-il, ce ne sera que le quatrième changement de la Constitution (ailleurs dénommée ‘’loi fondamentale’’) en moins de 1O ans à Ndoumbélane, quelque part dans le Gondwana». Convaincu que cette initiative est une simple ruse du chef de l’Etat, le patron de l’Act de le descendre en flammes. «Au pays des rusés, cette annonce à un moment bien surprenant aurait un objectif tactique : créer un écran de fumée, exciter le débat sous l’arbre à palabres pour faire passer plus important : la préparation du prince héritier de l’émirat en projet, après un règne de cinq ou dix autres années», affirme Abdoul Mbaye. Qui en veut pour preuve, les places privilégiées d’Alioune Sall et de Mansour Faye dans la gestion des affaires du pays. Abdoul Mbaye fait remarquer qu’à son petit-frère, non moins maire de Guédiawaye, le chef de l’Etat a donné «le gaz et le pétrole transformés en bijoux de famille, avec en sus la Caisse des plus importants dépôts». Et à son beau-frère Mansour Faye, maire de Saint-Louis, ministre, il se désole qu’on lui a offert sur un plateau d’argent «tous les moyens de la politique sociale, autant dire tous les moyens politiques». Ce qui, à son avis, lui permettra, en l’absence des «professeurs d’université», écartés du gouvernement, de briller plus facilement et «puis de devenir Émir après l’Émir». Mbaye THIANDOUM
Pape Moussé Diaw


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Déluge

Boomerang: Et si c’était l’avion ?

Boomerang: OTD

Boomerang: Potion magique

Boomerang: Fenêtre

Boomerang: Pain noir

Boomerang: Divertissement

Boomerang: Pistaches

Boomerang: Yes they Can !

Boomerang: Casse-Cranes