jotaay

À NIARY-TALLY, UN TAILLEUR ARRÊTÉ NUITAMMENT AVEC SES HABITS TACHETÉS DE SANG : Mamadou Lamine Sow prend 1 mois ferme pour refus d'obtempérer à l’identification par des policiers




 
 
 
Mamadou Lamine Sow a été condamné hier vendredi à 1 mois de prison ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Ce tailleur a refusé d'obtempérer, lorsque les agents ont voulu procéder à une vérification d'identité puisqu'il traînait non seulement des blessures, mais avait les habits maculés de sang.
 
 
 
Dans le cadre de leur mission de sécurisation dans les artères de Dakar, les agents qui sillonnaient nuitamment les rues de Niary-Tally sont tombés sur une scène bizarre. Ils ont ainsi aperçu à bord d'une moto le nommé Mamadou Lamine Sow, tailleur de son état, qui avait ses habits maculés de sang. Puisque ce qu'ils ont vu les intriguaient, ils ont demandé à ce jeune homme de descendre de l'engin pour ainsi s'enquérir de la situation. Toutefois, lorsqu'il s'est présenté aux flics, Mamadou Lamine Sow n'avait pas seulement les habits tâchés de sang, mais il présentait de multiples blessures sur son corps. Et pour procéder à la vérification d'identité, les agents ont demandé au jeune homme de présenter sa pièce d'identité. Ce que Mamadou Lamine Sow a catégoriquement refusé. Là, ils l’ont sommé de les suivre afin qu'il soit conduit au commissariat. Mais, il a opposé une farouche résistance. Mais il a fini par être interpellé puis inculpé pour des faits d'outrage à agent et de rébellion. Cependant, ce prévenu âgé de 31 ans a nié ces infractions devant la barre des flagrants délits de Dakar où il a été jugé hier, vendredi. Il a soutenu n'avoir jamais eu à opposer une résistance aux agents. Pour les blessures qu'il traînait ce soir-là, il s’est expliqué. "C'est mon sous-vêtement qui était tacheté de sang. C'est parce que je me suis blessé sur le doigt avec un tesson de bouteille dans un bar où j'étais", raconte-t-il.
Le procureur a soutenu que le mis en cause n'avait pas à opposer une résistance lors de son interpellation. Outre cette remarque, il a requis l'application de la loi pénale contre lui. Au final, le tribunal après en avoir délibéré a reconnu Mamadou Lamine Sow coupable du délit de rébellion et d'outrage à agent. Il lui a infligé une peine de prison ferme de 1 mois.
 
Fatou D. DIONE
 
 
LES ECHOS


ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé


Gangrène

En filigrane

Oublier ?

Contrepartie

Circonspection

Aiguillon

Agir

Timing

Valeur sûre

Quid ?



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030