jotaay
jotaay

https://www.facebook.com/flyairsenegal
Le meilleur de l'info au sénégal
RENOUVEAU DU PARTENARIAT ENTRE DAKAR ET PARIS : Diomaye et Macron pour un partenariat équilibré au service des intérêts réciproques des deux peuples et fondé sur un respect mutuel RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LA SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL : La dette publique a atteint 80,8% du PIB en 2023, l’accélération des réformes de l’administration fiscale préconisée pour stimuler la mobilisation des recettes intérieures EXCÉDÉS PAR LES AGISSEMENTS D’OUSMANE SONKO : Des compatriotes écrivent au Conseil constitutionnel et leur demandent de constater la démission du Président Bassirou Diomaye Faye CAMP GRATUIT DE LA CHIRURGIE A SICAP MBAO : La cataracte serait la première cause de cécité dans le pays BASSIROU DIOMAYE FAYE À BAMAKO DEVANT ASSIMI GOÏTA : «La position malienne, quoique rigide, n'est pas totalement inflexible… la Cedeao est très malmenée, mais nous ne devons pas nous résigner» ASSISES SUR LA REFORME ET LA MODERNISATION DE LA JUSTICE BDF : écarte tout procès en inquisition et théorise un système judiciaire qui inspire confiance aux justiciables DIALOGUE NATIONAL SUR LA JUSTICE Dr Cheikh Tidiane Seck dénonce une ‘’ foire de l’hypocrisie’’ et révèle le ‘’deal’’ qui est de transformer le Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle Mauvaise nouvelle pour les autorités : le fret a presque triplé REFORMES DANS LA JUSTICE : La date des assises prévue pour le 28 mai ; des préalables non encore réglés JOURNEE DE LA MEDIATION : A l’heure de la conciliation comme mode de règlement des litiges
jotaay

18.838 NOUVELLES IMMATRICULATIONS AU NINEA AU PREMIER TRIMESTRE 2024 : La création de nouvelles entreprises en baisse de 8836 unités



18.838 NOUVELLES IMMATRICULATIONS AU NINEA AU PREMIER TRIMESTRE 2024 : La création de nouvelles entreprises en baisse de 8836 unités

 
 
 
Il ressort du Bulletin trimestriel sur les nouvelles immatriculations au Ninea (Btnin) au premier trimestre 2024 que le nombre total d’unités immatriculées au Ninea est de 18.838 en baisse de 8836 unités, soit 31,9% par rapport au dernier trimestre de 2023. 69,8% des immatriculations sont des entreprises individuelles et le commerce est le secteur d’activité le plus déclaré avec 68,3%. Dakar concentre 58,4% des nouvelles immatriculations.
 
 
 
Au premier trimestre de 2024, le nombre total d’unités immatriculées au Numéro d’identification national des Entreprises et Associations (Ninea) est de 18.838, ce qui constitue le plus faible nombre d’immatriculations enregistré depuis 2022. Comparativement au trimestre précédent, le nombre de nouvelles immatriculations a baissé de 8836 unités, soit une baisse de 31,9% en valeur relative. Par rapport à la même période de l’année 2023, le nombre d’immatriculations au Ninea s’est par ailleurs amoindri de 3266 unités, correspondant à un repli de 14,8%. Selon le régime juridique, les nouvelles immatriculations sont réparties comme suit : 69,8% d’entreprises individuelles, 15,1% de personnes morales, 8,6% d’opérateurs occasionnels, 6,1% de propriétaires fonciers et 0,4% d’associés.
 
Le commerce, principale attraction des nouvelles créations
 
Au premier trimestre 2024, les entreprises personnes morales qui ont déclaré le commerce comme activité principale représentent 28%. Les secteurs les plus fréquents parmi les nouvelles entreprises personnes morales incluent également « l’agriculture, l’élevage et la pêche » (17,7%), suivi par les « services fournis aux entreprises » (17,1%), les Btp (12%) et les « Services personnels et divers » (6,3%). Cependant, les secteurs des « Industries textiles » (1,1%) et des « Hôtels, bars, restaurants » (1,5%) enregistrent des proportions moindres en termes de nouvelles créations d’entreprises. Concernant les entreprises individuelles, le commerce reste également le secteur d’activité le plus déclaré avec 68,3%. En plus du commerce, les secteurs tels que les « Services personnels divers » (9,6%), les « Services fournis aux entreprises » (6,4%), le transport et la communication (3,8%), le Btp (3,6%), ainsi que l’agriculture, l’élevage et la pêche (2,3%), et d’autres industries (2,2%), sont les activités les plus exercées par les entreprises individuelles. Les secteurs de l’Industrie alimentaire (0,8%) et de l’Hôtellerie, bars et restaurants (1,4%) sont moins représentés.
 
58,4% des nouvelles immatriculations implantés à Dakar. Kolda, Louga Sédhiou et Kédougou moins dynamiques
 
S’agissant de la répartition des nouvelles immatriculations par région au cours du premier trimestre de 2024 au Sénégal, Dakar se démarque nettement, représentant 58,4% des nouvelles immatriculations au Ninea. Ensuite viennent les régions de Thiès, Kaolack et Diourbel avec des pourcentages respectifs de 13,9%, 4,9% et 4,6%. Cela montre une présence d’entreprises assez importante, bien que moins marquée par rapport à Dakar. Les régions de Kolda, Louga, Sédhiou et Kédougou sont les moins dynamiques en termes d’immatriculation au Ninea, avec des proportions variant entre 0,5% à 1,35%.
 
69,8% des immatriculations sont des entreprises individuelles
 
Durant la période sous revue, les entreprises individuelles arrivent largement en tête avec 69,8% du total des immatriculations. Elles sont suivies par les groupements d’intérêt économique (Gie) 6,6%, les sociétés à responsabilité limitée, (Sarl) 3,4%, les sociétés unipersonnelles à responsabilité limitée, (Suarl) 2,5%. En effet, au premier trimestre de 2024, 13.145 nouvelles entreprises individuelles ont été immatriculées au Ninea contre 19.956 au trimestre précédent, soit une diminution de 34,1% en termes relatifs. Entre le premier trimestre de 2023 et celui de 2024, l’immatriculation d’entreprises individuelles reste principalement dominée par les hommes 71% du total. Bien que les pourcentages aient connu de légères fluctuations au fil du temps, cette prépondérance masculine demeure relativement stable. Au premier trimestre de 2024, les hommes représentent 70,6%, tandis que les femmes constituent 29,4%.
 
40,1% des entrepreneurs individuels sont âgés entre 25 et 34 ans
 
Les propriétaires d’entreprises individuelles sont relativement jeunes. En effet, au premier trimestre de 2024, 40,1% des entrepreneurs individuels sont âgés entre 25 et 34 ans, cette proportion est de 41,5% au même trimestre de l’année précédente. Ceux qui sont âgés de 35 à 54 ans représentent la deuxième tranche d’âge la plus importante, avec 37,6% de l’ensemble des entrepreneurs individuels. La proportion des entrepreneurs individuels âgés de plus de 55 ans est la plus faible, avec seulement 6,1%.
 
M. CISS
 
 
 
 
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Le diable est dans le détail

Impulsion

Répulsion

Desserrer l’étau

Triple bonheur

Derrick

« Le bon la brute et les truands »

Parti-Etat ?

Coaching

Etuve



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030