jotaay
jotaay

https://www.facebook.com/flyairsenegal
Le meilleur de l'info au sénégal
 Allan Petre, ingénieur à la Nasa à 24 ans: « Mon prochain objectif serait de devenir astronaute »  100 JOURS AU POUVOIR DU NOUVEAU RÉGIME : L’Apr parle de 100 jours de confinement de Diomaye par Sonko et flaire la chasse aux sorcières NOMINATIONS AU MINISTÈRE DE LA SANTÉ  : Le Sames en colère demande des réparations immédiates ANNULATION DU DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE : Politiques, experts parlementaires… analysent le bras de fer entre l’Assemblée nationale et le Premier ministre Abdou Mbow au PM : « Le Sénégal n’est pas une rue publique mais une République » Stratégie de financement ciblé du ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire :  Le ministre Alioune Dione gâte 54 organisations de Bambey et avertit qu’il faudra rembourser jusqu’au dernier centime RENOUVEAU DU PARTENARIAT ENTRE DAKAR ET PARIS : Diomaye et Macron pour un partenariat équilibré au service des intérêts réciproques des deux peuples et fondé sur un respect mutuel RAPPORT DE LA BANQUE MONDIALE SUR LA SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL : La dette publique a atteint 80,8% du PIB en 2023, l’accélération des réformes de l’administration fiscale préconisée pour stimuler la mobilisation des recettes intérieures EXCÉDÉS PAR LES AGISSEMENTS D’OUSMANE SONKO : Des compatriotes écrivent au Conseil constitutionnel et leur demandent de constater la démission du Président Bassirou Diomaye Faye CAMP GRATUIT DE LA CHIRURGIE A SICAP MBAO : La cataracte serait la première cause de cécité dans le pays

DIFFICULTES LIEES A L’ENLEVEMENT DE CONTENEURS AU PORT : Les acteurs impactés décident de ne plus supporter les frais de magasinage



DIFFICULTES LIEES A L’ENLEVEMENT DE CONTENEURS AU PORT : Les acteurs impactés décident de ne plus supporter les frais de magasinage

 
 
 
L’enlèvement de conteneurs au port de Dakar demeure un problème majeur, à en croire les acteurs qui sont montés au créneau, par la voix du président de l’Asstap, Demba Sy, pour s’insurger contre ce phénomène. Aussi, face aux difficultés rencontrées, ont-ils décidé de ne plus supporter les frais de magasinage, de surestarie dont ils ne sont nullement responsables.
 
 
 
La situation qui prévaut au Port autonome de Dakar (Pad) indispose les acteurs composés de transitaires, de transporteurs agréés, d’industriels et d’importateurs au point de pousser le président de l’Association pour la sauvegarde et la sécurité du transit et des acteurs portuaires (Asstap), Demba Sy, à faire face à la presse. A l’en croire, depuis 2020, c’est une détérioration continue des services de Dubaï Port World (Dpw), des compagnies manutentionnaires et des lignes maritimes, qui a été constatée par les acteurs. Or, rappelle Demba Sy, dans la feuille de route de Dpw, chargé de la gestion depuis 2007 du Terminal à conteneurs du port (môle 8), figurait en priorité la modernisation du port par la mise en place d'une plateforme logistique compétitive pour faciliter les opérations de débarquement et de livraison des conteneurs. Cependant, le patron de l’Asstap est au regret de constater que cet engagement n’a pas été respecté ; dans la mesure où ces compagnies manutentionnaires utilisent l’espace portuaire pour stocker des conteneurs vides sans aucun respect des fenêtres octroyées par Dpw. « Les Inland container depot (Icd) qui servaient de stockage du trop-plein du Terminal à conteneurs et tous les autres espaces portuaires sont actuellement pleins de conteneurs vides. Notre outil de travail (camions et châssis) qui servait de logistique pour le transport des conteneurs à l'import et à l’export est retenu par ces compagnies de terre-plein. La franchise portuaire qui est limitée à 10 jours francs est toujours dépassée pour la livraison de ces conteneurs. Cette situation va engendrer des conséquences néfastes, voire des frais de magasinage, de surestarie et d'immobilisation. Ces frais supportés par l'importateur vont impacter directement le panier de la ménagère », explique Demba Sy. En tout état de cause, l’Asstap, par la voix de son président, a décidé que ses membres ne vont plus supporter les frais de magasinage, de surestarie dont ils ne sont aucunement responsables. A l’en croire, c’est seulement au port de Dakar où les frais de manutention sont deux fois plus chers que les droits de douane sur la marchandise. A cet effet, il n’a pas manqué d’interpeller le gouvernement et le chef de l’Etat à régler définitivement ce problème qui, dit-il, met le port à genoux. Ce, en dépit des nombreuses rencontres infructueuses avec les autorités portuaires, le ministre du Commerce, le ministre de l'Economie maritime et le Premier ministre pour trouver des solutions de sortie de crise.
 
M. CISS
 
 
LES ECHOS

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | BOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub | Radios d’Ici et d’Ailleurs | Santé | Contribution


Echos

Bon choix

Calculs

Impatience

Ville d’eau

Chronos

Débats

Oppositions

Le diable est dans le détail

Impulsion



LIVE RADIO




SANTE

TABAGISME : LES FUMEURS QUI ARRÊTENT LA CIGARETTE AVANT 40 ANS PEUVENT ESPÉRER VIVRE AUSSI LONGTEMPS QUE LES NON-FUMEURS

LUTTE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS À ZIGUINCHOR : 8 thermoablations et 802 coloscopies pratiquées avec 6 cas de suspension de cancers…

RÉUSSITE DEUX TRANSPLANTATIONS RÉNALES : UNE PREMIÈRE AU SÉNÉGAL : Macky Sall, satisfait, félicite le professeur et annonce le projet de transplantation oculaire

Envie de suicide avec les crises d'hémorroïdes : symptômes, causes, traitements et prévention

RAPPORT « THE PATH THAT ENDS AIDS»: Onusida montre la possibilité de mettre fin au sida d’ici 2030