jotaay

USURPATION DE FONCTION ET D’IDENTITE: Un homme d’affaires se présente comme le procureur Saliou Ngom et vend un terrain fictif à un émigré



 
 
M. Diouf a été finalement pris dans les filets des agents du commissariat d’arrondissement de Thiaroye. Se disant homme d’affaires, Diouf a été longtemps placé dans le collimateur des hommes de terrain du commissaire de police Khadidiatou Sall, suite à une lettre plainte pour escroquerie, usurpation de fonction et d’identité formulée par l’émigré M. Y. Diallo.
 
 
 
Le nom du procureur Saliou Ngom du tribunal hors classe de Dakar a été utilisé par un recherché homme d’affaires du nom de M. Diouf, qui a fait du trafic d’influence avec l’identité du parquetier pour escroquer un émigré nommé M. Y. Diallo dans une affaire de vente de terrain fictif à usage d’habitation dans la zone de Lac Rose.
 
 
La mise parfaite et une rutilante bagnole comme armes à escroquer  
 
 
Le faux procureur Diouf et l’émigré Diallo se sont connus à la fin du mois d’avril dernier. Mais, au cours de la discussion, le «magistrat» propose un terrain à vendre à Diallo, qui accepte l’offre et demande à son interlocuteur de le conduire sur le site. Mais, en fin escroc, Diouf, qui aime s’habiller classe et conduire une rutilante bagnole, téléphone à un agent de police qu’il affirme connaître depuis quelque temps et à qui il s’est présenté comme le procureur Saliou Ngom, lorsque le policier a immobilisé son véhicule dans la circulation routière pour une infraction pénale.
 
 
Le «parquetier» utilise un policier dans son plan sans que celui-ci le sache pour escroquer l’émigré
 
Ainsi, Diouf met le limier dans son plan sans que celui-ci le sache. Il promet de lui offrir un terrain et lui demande de le rejoindre sur le site en question, le jour de son rendez-vous avec l’émigré potentiel acquéreur. La venue du policier ne fut en réalité que de la poudre aux yeux pour le faux procureur, aux fins de rassurer le client et le convaincre de sa bonne foi. 
 
 
La victime débarque au bureau du procureur Saliou Ngom et découvre le coup tordu 
 
 
Ne se doutant de rien, Diallo remet séance tenante 850.000 F au faux parquetier, qui lui fixe un autre rendez-vous pour finaliser, via des documents administratifs, la transaction foncière. Mais, au fil du temps, Diallo tarde à disposer des pièces afférentes à la vente du terrain et tente de joindre son vendeur sur son téléphone portable. En vain. Il se fait du mouron, localise le policier et l’interpelle. Celui-ci dégage en touche et lui explique les circonstances dans lesquelles il a connu Diouf. Diallo débarque alors au tribunal hors classe de Dakar et demande après le procureur Saliou Ngom. Ce dernier se signale et interpelle Diallo sur le motif de sa visite. Ce dernier manque s’arracher le cuir chevelu quand il découvre le coup tordu du faux «magistrat».
 
 
Diallo coince le faux proc’ au volant de sa rutilante bagnole, lui saute au cou et crie au secours
 
L’émigré dépose une lettre-plainte au commissariat de police de Thiaroye, qui instruit l’affaire et lance la traque au faux procureur. Mais, comme le monde est petit, Diallo croise la rutilante bagnole du faux proc’, jeudi dernier, à Grand-Yoff, en pleine circulation routière,  l’identifie et se jette sur lui. Il empoigne le mis en cause et le conduit à la police de Thiaroye avec l’aide de passants.
 
 
Le mis en cause avoue son forfait ; il se fait appeler aussi procureur Birame Sène
 
Face aux enquêteurs, M. Diouf a reconnu sans difficulté toutes les charges retenues contre lui. Il serait coutumier des faits. Il s’était en effet fait passer pour le procureur Birame Sène et avait grugé dans le passé un douanier avant de se fondre dans la nature. Il a été déféré vendredi dernier devant le procureur de Pikine/Guédiawaye.
 
 
Vieux Père NDIAYE    
 


Nouveau commentaire :

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL | LES ECHOS | pub



Boomerang: Terres neuves

Boomerang: Rebuts

Boomerang: 2,5 millions de cas

Boomerang: Sous le boisseau

Boomerang: Dessillement

« Malheur à qui prend ses sandales,quand les haines et les scandales tourmentent le peuple agité ! »

boomerang: Martel en tête

Boomerang: «Xalwa»

Boomerang: Théologien de la libération

Boomerang: Poumon




SANTE

En direct:Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus COVID-19 dans le monde selon le pays

Découvrez le Neem, l'arbre aux 1001 vertus

Coronavirus : un urgentiste préconise une ligne téléphonique spéciale

APPARITION D’UN NOUVEAU VIRUS RESPONSABLE D’INFECTIONS PULMONAIRES CHEZ L’HOMME

QU’EST-CE QUE L’OPHTALMOLOGIE?

Bientôt, la transplantation rénale au Sénégal

Sénégal : "Bargny, l'émergence à tout prix ,"

Centre national de transfusion sanguine : Pourquoi la banque de sang est vide

pharmacie de garde la plus proche

Les plantes médicinales, une niche méconnue : Un patrimoine à protéger pour les générations futures