jotaay
Le meilleur de l'info au sénégal

​L’administration pénitentiaire dément les avocats d’Assane Diouf



A la suite de la conférence de presse, avant-hier, des avocats d’Assane Diouf, qui ont dénoncé les mauvais traitements dont ferait l’objet leur client, la Direction de l’administration pénitentiaire s’est fendue d’un communiqué pour battre en brèche les propos de Me El Hadji Diouf et Ciré Clédor Ly. Pour les gardes pénitentiaires, «l’insulteur publique» n’a jamais subi de torture comme l’ont déclaré ses avocats. Mieux, ils disent même qu’Assane Diouf est un privilégié. Selon l’administration pénitentiaire, depuis qu’il a mis les pieds à Rebeuss, le rapatrié des Etats-Unis est placé dans une chambre individuelle avec des toilettes intérieures, un lit, un ventilateur et d’une télévision où il peut suivre les programmes du bouquet Canal horizon. Au plan sanitaire, comme pour nier les accusations des avocats qui affirment que leur client a été laissé à lui même pendant 33 jours alors qu’il était fracturé, la DAP, soutient que le prisonnier bénéficié d’une «couverture médicale gratuite», et qu’à sa demande, «il est consulté par le médecin de l’administration et par des spécialistes». De même l’administration pénitentiaire note que l’ancien émigré a droit aux sorties et promenades quotidiennes, reçoit ses visiteurs et ses avocats et a l’autorisation de communiquer au téléphone avec des membres de sa famille vivant aux Etats Unis.

ACTUALITE | POLITIQUE | SPORTS | SOCIETE | SERIE | RELIGION | REVUE DE PRESSE | ECONOMIE | CHRONIQUE | CULTURE | bOOMRANG | INTERNATIONAL | PEOPLE | TV-DIRECT | SANTE | World Cub Russie 2018 | SERIE TV SENEGAL



Boomerang: Tabou aboli

Boomerang: Canari

Boomerang: Cancrelat

Boomerang: Ila Touba

Boomerang: Prétexte

Boomerang: Tempo

Boomerang: Match-piège

Boomerang: Charivari

Boomerang: Ressentiment

Boomerang: Rentrée